Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Chroniques’ Category

Un E.P solo pour Alex Turner:


 

Le 6 juin, jour de sortie du fameux  « Suck it and see », quatrième album des Arctic Monkeys est encore loin. Heureusement, Alex Turner, le leader bouillonnant du band nous offre de quoi patienter: un maxi de 6 titres enregistrés pour le film Submarine.

Ballades douces et guitare acoustique: ces titres diffèrent vraiment de « Brick By Brick », dernier single des Arctic Monkeys. La voix est belle, les mélodies agréables, on a qu’une envie: ne pas quitter cette tendre rêverie.

Oui, cet E.P est beau. De quoi rassurer les fans (après l’écoute de « Brick by brick ») et rappeler qu’Alex Turner est un putain de bon compositeur.

Submarine E.P en écoute ici.

 

« Flowers Punks Webzine » sur facebook.

Publicités

Read Full Post »

Carl Barât: l’album en écoute streaming

A quelques jours de sa sortie officielle (le 04 octobre), le premier album de Carl Barât est en écoute streaming sur son site officiel. Pour les pressés, il suffit juste de rentrer le mot de passe « runwiththeboys » et l’album est pour vos oreilles…

……………………

Pour ce qui en est de cet album, Carl Barât semble avoir fait l’album dont il avait envie, peu importe la réaction des gens.

Rattrapant le faiblard « Romance at short notice » des Dirty  Pretty Things, Carlos est de retour avec cet ambitieux album abritant de très belles chansons.

Il s’ouvre par « The Magus », joyeuse chanson qui serait la bande son parfaite d’un Burton. Suit ensuite, « Carve my name », ballade qui permet de retrouver la belle voix de Carl  Barât et nous transporte dans une épique aventure grâce aux arrangements de cordes en fond sonore. Quant à l’entrainant single « Run with the boys », bien qu’agréable à écouter avec ce son rappelant Madness par moment, il ne gagne pas la place de meilleur morceau de l’album qui revient à « So long, my lover ». Chanson douce au refrain entêtant qui soutenue par les chœurs et les cordes prend une toute autre dimension.  

L’album détient un côté plus personnel et prend le chemin d’une thérapie avec des titres tels que « Je Regrette, Je Regrette » (belle collaboration avec Neil Hannon de the Divine Comedy), ou « What Have I Done ». En effet, Carl Barât se confit « Et c’est vrai que je m’en veux pour plein de choses. Personnelles et professionnelles. ».

Malgré tout, l’album manque parfois de simplicité, surchargé de cordes et de chœurs… On regrette par ailleurs l’absence de « Better Let Her Go » sensé être un duo avec l’ami Peter.

…………………

Run with the boys – Carl Barât


Read Full Post »

Allons bouger sur du Hip-Hop Egyptien:

Ne cherchons plus, voilà une des révélations de l’année 2010: Les Egyptian Hip-Hop. Comme ne l’indique par leur nom, ces jeunes gens viennent de Manchester et font de leur musique un beau mélange de rock psyché/punk.

Leur dernier single « Wild Human Child » produit par Sam Eastgate (chanteur de Late Of The Pier) confirme l’excitation qui existe autour de ce groupe depuis quelque mois: à 17ans, ce jeune groupe est à surveiller les amis…

Wild Human Child – Egyptian Hip-Hop

Myspace ici.

Read Full Post »

Souvenez-vous de l’année 2008,  la pop « sms » était à son apogée, Les Kate Nash,Lily Allen ou encore Adele monopolisaient la scène britannique avec leurs chansons simplettes aux paroles racontant la vie de n’importe quelle adolescente. Le Chef d’oeuvre « Back To Black » semblait déjà loin et Duffy venue reconquérir le titre de Reine de La Soul a bien prouvée qu’elle n’était q’un feu de paille, l’attraction du moment des médias et d’internet.

La Perfide Albion manquait cruellement de visage féminin et surtout d’icône folk. Les années 2000 furent celles de l’anti folk  avec aux commandes Adam Green et ses Moldy Peaches.

C’est en 2008 que Laura Marling sort son premier album « Alas I Cannot Swim » , on la remarqua la même année aux côtés des Mystery Jets pour une collaboration sur le  Titre « Young Love ».  A seulement 18 ans elle signe un album qui n’a pas eu les échos qu’il méritait.  Deux Ans plus Tard, rien n’a changé avec « I Speak Because I Can ».

« Goodbye Engalnd ( Covered In Snow) » sonne comme un poème de Keats.  La chanson n’est pas sans rappeler l’album de Noah And The Wale dont l’explication doit sans doute se trouver dans la relation que Charlie Fink le chanteur de Noah and The Wale a eu avec Laura Marling. First Days Of The Spring chantait l’amour pour le Printemps elle  chante l’Angleterre sous l’Hiver :
« And I never love England
More than when Covered in Snow »

Read Full Post »

The Libertines are back.

Vouuuuuvvvvv: THE LIBERTINES ARE BACK.

Quel beau jour que le Lundi 29 Mars, jour où les 4 compères des Libertines ont annoncé leur reformation. Ils fêteront leur grand retour en public pour 2 dates en août: les festivals de Leeds et Reading. Voilà 5 ans que les fans l’espéraient sans vraiment le croire possible  mais ils l’ont fait!

Putain, ils l’ont fait…

Et pour nous prouver que tous cela est bien réel ils ont profité d’une conférence de presse pour offrir un mini concert aux invités visible sur le site du NME: « The Good Old Days, Music When The Lights Go Out, France, Death On The Stairs, Sally Brown, Can’t Stand Me Now, Time For Heroes » Une Set-List des plus cool donc.

Et le plus beau c’est sûrement qu’on a l’impression qu’ils se sont jamais quittés alors  que ça faisait 5 ans qu’ils ne s’étaient pas retrouvés tout les 4 dans la même pièce…

Yes, la vie est belle…

Ivy Sibyl

Read Full Post »

L’autre part de Luke

Luke, nos compatriotes aux sonorités garage punk ont débranché les guitares pour leur quatrième album intitulé D’autre part. Jamais le concept « d’album de la maturité » n’a aussi bien collé à un album. Les nerveux rockeurs se sont en effet assagis et ont voulu casser leur image de simple groupe « qui  envoie du bois » qui leur coller jusqu’à là à la peau.

C’est donc un album plus doux et réfléchi que nous offre Luke. Le cap de la trentaine semble être passé par là, finis les textes contestataires, la voix criarde dans le micro et les guitares qui grondent. A la place nous avons droit à de la poésie, de la mélancolie et des arrangements plus mélodieux.

Le premier extrait de l’album, « Pense à moi » en est l’exemple même : la rupture et la fuite désespérée y sont évoqués, le rythme à l’allure légère donne un air « pop » à la chanson et la présence de la voix féminine, une première dans la discographie de Luke illustrent le tournant qu’on voulu prendre le quatuor dans leur musique.

Les thèmes revendicatifs laissent la place aux histoires d’attachants personnages, nous voyageons de la vie d’un robot, à celle d’un gardien de prison qui jongle entre le bien et le mal, en passant par un clown rendant son costume dans « fini de rire ». Et en racontant les mémoires de ces personnages, Thomas Boulard arrive à nous faire traverser la vie mais aussi à gagner en crédibilité.

Et comme on ne déroge pas à la règle après « Zoé » en 2004, « Stella » en 2007, c’est une chanson du nom de « Faustine » qui se trouve sur ce nouvel album. Et c’est sûrement avec « Manhattan » les deux chansons les plus remuantes de « D’autre part ». Elles donnent l’impression d’un retour aux sources…

Luke reprend la route depuis le début du mois de mars et si l’album ne ravie pas tous les fans, la scène arrivera sûrement à les réconcilier en misant entre anciens et nouveaux morceaux…

Pour ma part, Luke suit son bonhomme de chemin et quitte la cour de récré pour rejoindre celle des grands.

Un petit plus pour « Monsieur tout le monde » au refrain entêtant et à la douce mélodie ainsi qu’au beau texte de « le fantôme ».

Ivy Sibyl

Read Full Post »

La nouvelle sensation chez les britanniques et elle nous vient d’Irlande du Nord et ils seront présent sur notre territoire le temps d’une tournée avec Phoenix. C’est frais, ça a un petit côté the Wombats, ça friquote avec l’électro et ça donne envie de shaker son body


Two Door Cinema Club –  Something Good Can Work

Tournée française (avec Phoenix): le 21/3 à Dijon, le 22/3 à Paris (Olympia), le 23/3 à Grenoble, le 24/3 à Nancy, le 27/3 à Bruxelles, le 17/4 au Printemps de Bourges, le 3/6 à Paris (Cigale)

Read Full Post »

Older Posts »