Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘review’

 The Kills : 16/11/2011 – Le Bikini – Toulouse

Il est un peu plus de 21h quand The Kills débarque sur la scène du Bikini. Le duo attaque fort avec « No wow », super morceau tiré de leur second album. Quatre batteurs les rejoignent: bandana rouge autour du cou et chorégraphies saccadées, ces quatre mousquetaires vont apparaître tout le long du concert pour rythmer les titres des Kills.

Pour le reste du set, ils ont privilégié les titres des deux derniers albums: Midnight Boom et  Blood Plessures. Alison Mosshart habite la scène, danse, sa chevelure aux récents reflets rose s’agite dans tout les sens. Quand à Jamie Hince, il assure ses rifs, et électrise la foule à chacun de ces solos. Ce soir, les Kills étaient totalement fous. Du côté du public toulousain, ça sautille et chantonne pas mal aussi.

Le rappel s’ouvre par la reprise de « Pale blue eyes » du Velvet underground. Le concert se finit par  « Last Goodbye » interprété par Alison Mosshart. Le silence se fait, le public savoure ces dernières minutes de bonheur. Le duo quitte la scène avec le sourire sous les acclamations du public.

Ce fut 1h30 de coolitude! Avec une mention spéciale pour « Black Ballons » et « The Last Goodbye ».

Set List : No wow – Future Starts Slow – Heart is a Beating – Kissy kissy – URA Fever – DNA – Satellite – Last Day of Magic – Baby Says – Black Balloon – Pots and Pans – Cheap and Cheerful – Tape Song / Pale blue eyes – Sour cherry – Fuck the people – Monkey 23 – Last goodbye

Tape Song – The Kills @LeBikini

The Last Goodbye – The Kills @LeBikini

Publicités

Read Full Post »

Thieves Like Us –  Secret Place, Montpellier – 16/02/11

Ne soyons pas étonné si « Thieves like us » tirent leur nom d’un titre de New Order, car ce trio Américano-suédois semble tout droit sorti des tréfonds de la New Wave. Le passage de Thieves like Us à Montpellier est l’occasion de voir se que donnent en live ceux qui furent lancés par Kitsuné (avec « Drugs my body »):

Malgré une première partie dure à supporter (un mélange d’électro/métal infâme), cette soirée est une réussite.

Thieves like us ont tissé tout au long de leur set une atmosphère planante et sentimentale, entraînant le public avec eux. Mi dansante / Mi planante, leur musique fait l’effet d’une pop synthétique perdue dans le temps. A la fois vintage et futuriste, on se laisse porter par la musique sans savoir  où l’on va. Des titres comme « Lover, Lover », « Love know me » ou encore « One night with you » se révèlent vraiment cool en live.

Thieves like us est un de ces groupes qu’il faut absolument voir sur scène pour se rendre compte de leur talent.

 

Never Know Love – Thieves Like Us

Thieves Like Us, myspace.
« Flowers Punks Webzine » sur facebook.

Read Full Post »

29/07/10 – Festival de Carcassonne – Théâtre de la Cité


Le contraste est bien réel entre les bikeurs de la veille venus pogoter sur du Motorhead et ceux d’aujourd’hui plutôt tendance mèche et petit polo. Mais disons le, le set de Phoenix était bien à la hauteur de la performance de Lemmy et ses amis.

Yodelice présent en premier partie à joué le rôle de chauffeur de salle: Des titres bien maitrisés et un son plus rock que sur l’album permettant au public d’attendre patiemment l’arrivée des versaillais.

Puis viendra le tour de Phoenix. Le théâtre est plongé dans le noir, le groupe entre sur scène, seul les flash des appareils photos nous laisse entrevoir les garçons se placer en silence. La scène s’éclaire enfin, le show débute par « Liztomania », single qui avait marqué leur retour en 2009. S’enchaine alors un mix entre tubes passés et morceaux du nouvel album: « Long distances Call », « Consolation prizes », « Rally », « Lasso », « Love like a sunset », « Armisitice », « Girlfriend »…

La présence de Thomas Hedlund, batteur actuel du groupe semble indispensable tant il apporte une solidité au set et est incroyable à voir taper sur sa batterie. La voix du chanteur est toujours aussi fantastique, porté par un Thomas Mars de plus en plus détendu sur scène. Quant au reste du groupe, ils maitrisent leur jeu à la perfection, avec un plus pour Christian Mazzalai et sa putain de prestance. Viens alors l’heure de « Rome » marquant la fin du concert.

En guise de rappel, Thomas Mars reviens sur scène juste accompagné de Christian Mazzalai à la guitare pour offrir au public carcassonnais une reprise toute épurée de « Playground Love ». Les 2 compères  sont bientôt rejoint par le reste de la troupe, pour jouer « If I Ever Feel Better » et finir par un « 1901 » d’anthology où Thomas Mars se permet une virée dans les marches du théâtre et invite une partie du public à monter sur scène…

Phoenix a franchi un nouveau cap , et à offert hier à quelques 2000 chanceux un show avec un son parfaitement maîtrisé.


Phoenix – If I Ever Feel Better

Phoenix – 1901 (Thomas Mars au milieu de la cité)

Read Full Post »

Peter Doherty livre un concert magique à la Casa musicale, petite salle Perpignanaise. La première partie assurée par Adam Ficek (batteur des babyshambles) et Graham Coxon (guitariste de Blur) annoncera une seconde partie des plus cool: Adam ravie les fans avec ses chansons pleines de légèreté alors que Graham Coxon (quel génie de la guitare ce mec) livre un set de 30 min plein de virtuosité…

Peter Doherty arrivera sur scène avec son éternel chapeau vissé sur la tête et  un porte cigarette au bout des lèvres. Il semble détendue et content d’être là,  accompagné sur scène par tout ses amis: Adam Ficek, Graham Coxon, Drew McConnell, Stephen Street, des cordes et ses 2 danseuses… Commence alors un concert mélangeant chansons des Libertines, des Babyshambles et de son album solo. « A rebours » et « 32nd of December » chansons du premier album des Babyshambles deviennent incroyable et explosive en live. Peter Doherty semble avoir trouver sa place, ses compères ne sont jamais loin prés à envoyer du son  et le laissent par moment seul sur scène avec sa guitare pour les morceaux fragiles et émouvants (« Music when the lightsgo out ») propres à Peter.  Le concert se finit par un « Fuck Forever » incroyable,comme à son habitude.

Adam est devant la porte, discutant avec les fans et distribuant les cartes de son groupes. Graham passe par là et discute un peu avec nous…

A la prochaine fois Peter et ce sera sûrement avec les Babyshambles vu que leur troisième album est en route…

New Love Grows On Trees

7520_1260939922958_1213477241_794815_3060149_n

perpi pete.bmp

Ivy Sibyl

Read Full Post »